Chrétiens unis pour la terre

Quand la foi et l'écologie se rejoignent

Catégorie: Uncategorized

Carême 2021 – et si on essayait le carême pour la terre ?

17 février – début du carême : l’heure est venue de passer le pas vivre 40 jours de carême en changeant nos habitudes, en vivant un temps de conversion pour la terre et pour nous-mêmes et en se rapprochant de Dieu.

Cette année encore, nous vous proposons de vivre un CARÊME POUR LA TERRE, c’est à dire, un carême sans viande et sans poisson. à la manière de nos frères orthodoxes.

Robin Sautter, pasteur à Romans-sur-Isère, témoigne en deux minutes de ce temps auquel il participe en famille depuis 2013.

Retrouvez sur le site Carême pour la terre :

  • Des textes de théologien.nes, pasteur.e.s, prêtres, moines, évêques qui expliquent pourquoi et comment vivre un carême pour la terre
  • Des prières
  • Des arguments pourquoi la surconsommations de viande et de poisson est nuisible pour la terre
  • Des informations sur les difficultés des éleveurs
  • Des recettes végétariennes et locales à faire à la maison (pas question qu’éviter la viande nous conduise vers la nourriture industrielle ! )

Témoignage de Robin Sautter, pasteur de l’Eglise protestante unie

Si vous décidez de vous engager dans le carême pour la terre, indiquez ci-dessous votre « point de départ ». Ainsi nous vous proposerons, dans 40 jours, d’évaluer la réduction d’émissions de CO2 puis d’offrir cette réduction lors d’un évenement le 22 avril prochain, lors du Jour de la terre, fêté depuis 51 ans dans le monde entier.

Appel au renouvellement du dialogue entre l’archevêché de Paris et le centre pastoral Saint-Merry


Jeudi 11 février, quelques heures à peine avant que ne débute une rencontre sur la conversion écologique pour laquelle nous sommes partenaires des « Ateliers de la verrerie », nous prenons connaissance avec stupeur du courrier de l’archevêché de Paris annonçant son intention de dissoudre le centre pastoral Saint-Merry, lieu mis en place par l’archevêque Marti pour être un lieu « d’expérimentation » pour témoigner de l’Évangile et pour « inventer des modes nouveaux pour l’Église de demain ».

L’équipe de Saint Merry est depuis longtemps déjà, pour nous, un partenaire et un soutien pour promouvoir à Paris l’écologie et le souffle prophétique de Laudato Si, tant au sein de la communauté ecclésiale qu’en direction des parisiennes et des parisiens quels qu’ils soient (première « chapelle Laudato Si », premier « Jeûne pour le climat », premier accueil de « Prière pour la Terre »…).

Nous ne pouvons croire qu’une situation de crispation, telle qu’elle semble être décrite dans le courrier de l’archevêque de Paris ne puisse trouver un espace de médiation et de dialogue.
Nous sommes convaincus que, si l’archevêché prenait une nouvelle initiative d’un dialogue, l’équipe du centre pastoral Saint Merry y répondrait favorablement et qu’elle pourrait déboucher sur une solution plus consensuelle que la fermeture du centre.

Le pape François décrivait ainsi dans Querida Amazonia la forme d’une Eglise missionnaire délivrée du cléricalisme :  « Cela demande à l’Église une capacité d’ouvrir des chemins à l’audace de l’Esprit, pour faire confiance et pour permettre de façon concrète le développement d’une culture ecclésiale propre, nettement laïque. Les défis de l’Amazonie exigent de l’Église un effort particulier pour assurer une présence capillaire qui est possible seulement avec un rôle important des laïcs. » (§94).  Cela ne vaut pas seulement pour l’Amazonie, nous le savons.

Laissons agir le souffle prophétique de Laudato Si ; trouvons les voies permettant de dépasser les tensions.
Notre expérience nous conduit à formuler deux propositions : demander d’intervention d’un tiers médiateur extérieur à St Merry et au diocèse de Paris d’une part et d’autre part prendre un temps de retrouvailles, de prière et de dialogue (le mot revient 74 fois dans Laudato Si) dans un lieu où la beauté et la nature seront sources de paix et d’inspiration.
Nous prions l’Esprit Saint tout comme saint François et sainte Hildegarde qui nous sont chers et qui ont connu également des conflits douloureux.

L’équipe de Chrétiens unis pour la terre

Si vous souhaitez soutenir St Merry, vous pouvez signer la pétition en cliquant ici.

5eme soirée du parcours Laudato Si’ : Ellul et Illich, les deux « pères » chrétiens de l’écologie – 2 février 20h

Dans l’émergence et la construction de l’écologie politique au XXème siècle, la place de penseurs liés au christianisme (Jacques Ellul, Ivan Illich) se révèle prépondérante… alors même que les églises sont encore très éloignées de cette préoccupation. Comment spiritualité chrétienne et engagement écologiste se sont alors mêlés ? En quoi Ellul et Illich, entre autres, sont-ils des précurseurs de la pensée écologique au sein du christianisme de notre temps ?Avec Elisabetta Ribet, docteur en théologie, spécialiste de l’oeuvre de Jacques Ellul, enseignante de théologie pratique et d’éthique à la faculté de théologie protestante de Strasbourg et ancienne pasteure de l’Eglise Vaudoise et Méthodiste.

La conférence sera suivie par :

  • un temps de questions
  • le témoignage de Hugues et Laurence Flichy, deux baby-boomer face à l’urgence climatique.
  • des propositions d’engagements pour chacun, un pas en plus pour avancer sur notre propre conversion écologique

Inscription indispensable en suivant ce lien Helloasso. Vous recevrez le lien zoom la veille.

A SAVOIR :

« L’organisation de ces soirées comporte quelques frais. Nos organisations ne reçoivent aucune subvention.

Merci d’avance de votre participation sur:

https://www.helloasso.com/associations/baptise-e-s-du-grand-paris/formulaires/1/widget

Soirée jeudi 11 février 19h : face à l’effondrement, quelle espérance ?

Les Ateliers de la Verrerie sont un collectif né à la croisée des Prières pour la terre mensuelles et des débats annuels que Chrétiens unis pour la terre a porté avec l’équipe de St Merry pendant deux ans, élargi a des associations chrétiennes désireuses de réfléchir et débattre sur des sujets fondamentaux.

Nous avons souhaité mettre en confrontation le sujet de l’effondrement, pensé, ressenti, attendu, freiné, préparé par chacun de nous …et l’espérance chrétienne.

RDV donc le 11 février à 19h…

…mais aussi chez votre libraire pour lire : Effondrement ou révolution, par Wiliam Clapier, essayiste, théologien, investi dans le dialogue interreligieux et dans les questionnements sociétaux…et administrateur de CUT…

…ou chez votre marchand de journaux pour acheter Reforme du 5 janvier où se trouve un bel article sur l’Espérance (page 11) de Stéphane Lavignotte, pasteur, théologien, responsable de la maison ouverte de Montreuil…et administrateur de CUT…

Pour le web-débat du 11 février, inscription indispensable ici.

4eme soirée Parcours Laudato Si’ – 11 janvier 20h sur Hildegarde et François

Tout le monde en a entendu parler pourtant… qui connait bien François d’Assise dans son apport à l’écologie ? qui saurait dire ce qu’a apporté l’érudite visionnaire du XIIIe siècle (pourtant nommée docteure de l’Eglise !) en plus de sa musique et ses remèdes ?

C’est pourquoi nous avons proposé cette soirée à Dominique Lang, l’un des prêtres engagés sur les questions écologiques en France de plus longue date et toujours à l’affut d’initiatives avec son regard de journaliste.

François d’Assise et Hildegarde de Bingen : qu’apportent ces grandes figures à l’écologie ?
avec le père Dominique Lang, auteur de Générations Laudato Si et animateur depuis 10 ans du blog Eglisesetecologies

La conférence sera suivie par :

  • un temps de questions
  • le témoignage de Blandine et Arthur de Lassus, qui se sont récemment installés en agriculture biologique en région parisienne sur le terrain du Campus de la Transition.
  • des propositions d’engagements pour chacun, un pas en plus pour avancer sur notre propre conversion écologique

Inscription indispensable sur en écrivant votre prénom et nom à ce Patrice : Patrice.obert22 [Arrobase]gmail.com

A SAVOIR :

« L’organisation de ces soirées comporte quelques frais. Nos organisations ne reçoivent aucune subvention.

Merci d’avance de votre participation sur:

https://www.helloasso.com/associations/baptise-e-s-du-grand-paris/formulaires/1/widget

Générations Laudato si' - broché - Dominique Lang - Achat Livre ou ebook |  fnac

11 décembre 2020 CLIMAT et 11 janvier 2021 HILDEGARDE ET FRANCOIS

Prochain rendez-vous est le 11 janvier prochain à la Chapelle Notre Dame des Anges (104 rue de Vaugirard, Paris 6e) à 20h :
François d’Assise et Hildegarde de Bingen : qu’apportent ces grandes figures à l’écologie
,
avec le père Dominique Lang, auteur de Générations Laudato Si. Hâte de nous rencontrer « en vrai »!

2- Nous avons souhaité également vous inviter à un rendez-vous important ce vendredi 11 décembre, pour les 5 ans de l’Accord de Paris,
afin d’inciter les décideurs à respecter l’Accord de Paris qui est en train de dévier dangereusement.

si vous êtes parisiens🗼, un rassemblement lumineux en bougies au Trocadéro (terrasse de Chaillot, 3 marches sous le Parvis des droits de l’homme) entre 18 et 20h
L’idéal est d’apporter un lumignons ou, si vous êtes manuel de confectionner un lumignons maison avec une orange, comme proposé plus bas. Pour la première fois, nous y proposerons aussi un temps de prière.

– si vous êtes ailleurs🏕, des rassemblements auront lieu dans de nombreuses villes avec ce même message : »1,5°C max »
Chrétiens unis pour la terre prendra une initiative à Rennes et Bergerac mais vous pouvez rejoindre les initiatives d’autres organisations à Agen, Perpignan…

– Si vous ne pouvez pas sortir de chez vous🏠, des ateliers en ligne sont également proposés le 12 décembre à 14h :
https://www.facebook.com/events/415595756245796/


– Et dans tous les cas, nous pouvons porter cet enjeu dans la prière  :
🙏 Prions pour les dirigeants des pays de l’union européenne,
afin qu’ils prennent les décisions nécessaire et ambitieuse nécessaire

  🙏 Prions pour toutes les personnes engagés dans le mouvements climat et dans la désobéissance civile,
surtout les jeunes, qui sont prêts à risquer des amendes, de la prison pour l’enjeu climatique
🙏 Prions pour les 500 communautés engagées dans la démarche Eglise verte,
qu’elles poursuivent leurs initiatives et trouvent la créativité d’en inventer de nouvelles
🙏 Prions pour que les Conférences épiscopales et les diocèses s’engagent avec des actes concrets
comme « Church of England » qui s’est engagé à atteindre la neutralité carbone d’ici 2030
ou la Conférence épiscopale belge qui s’est engagée à désinvestir des énergies fossiles🙏 Prions pour chacun d’entre nous, que nous sachions trouver les mots justes auprès de nos proches
et prendre les décisions pour réduire nos propres émissions de gaz à effet de serre
…et ici « Prières oecuméniques pour la Création pour le temps de l’Avent » proposées par Eglise verte

« Par l’accord de Paris 195 pays se sont engagés à contenir leurs émissions en-deçà de 1,5°C d’augmentation par rapport à l’ère préindustrielle.
Or, aujourd’hui, les émissions mondiales ne sont que stables (et même en augmentation moyenne de 1,5%/ an depuis 10 ans) alors qu’elles devraient baisser de 8% par an !Ces 5 dernières années ont été les plus chaudes !
Le 9-10-11 décembre le Conseil européen décidera de l’orientation de l’Europe pour les 10 ans à venir.C’est le moment de rappeler l’enjeu climatique, qui semble « mis de côté ».

Tutoriel à l’initiative d’Animaterra détaillé ici :
https://www.facebook.com/events/194719812215752?post_id=202925548061845&view=permalink

7 décembre : 3e soirée du Parcours Année Laudato Si’

 

Les ANIMAUX chez les chrétiens, de la Bible à Laudato Si’ 

par le Père Robert Culat, auteur de « Méditations bibliques sur les animaux » L’Harmattan.

le lundi 7 décembre par zoom entre 20 h et 21h45

La conférence sera suivie par :

  • un temps de questions
  • le témoignage de Nathanaël MION, du café-ateliers Dorothy sur son parcours vers le végétarisme.
  • des propositions d’engagements pour chacun, un pas en plus pour avancer sur notre propre conversion écologique

 

  • Inscription ici :

L’année Laudato Si’ a été proclamée par la pape François le 24 mai 2020, cinq ans après la parution de l’encyclique du pape François. A cette occasion, les Chrétiens Unis pour la Terre et les Baptisé-e-s du Grand Paris (section Ile-de-France de la CCBF) vous invitent à un parcours en 8 conférences afin  de mieux comprendre les rapports entre l’écologie et le christianisme à travers une relecture de la Bible, des Pères de l’église, des grandes figures du Moyen-Age et du XXème siècle.

Après que succès de la première conférence avec Michel Danais et la seconde autour de François Euvé, les autres auront lieu via Zoom tant que la pandémie rend cette précaution nécessaire. Dès que possible elles se dérouleront à la chapelle ND Des Anges (qui jouxte le Forum 1O4, rue de Vaugirard, Paris 6e) et la dernière, festive, le 8 mai au café-atelier association le Dorothy (85bis rue de Ménilmontant, Paris 2Oe).

La conversion écologique ne peut se résumer en 2 heures, c’est pourquoi nous avons choisi de vous offrir une progression logique. Ce parcours est conçu comme un tout cohérent, aussi la participation à l’ensemble des 8 soirées est recommandée.

La participation a chaque séance pourra être suivie en présentiel ou sur internet selon vos possibilités. Sur internet un « chat » (espace de conversation) permettra une interaction avec les intervenants.

PROCHAIN RDV / Séance N°4 – 11 janvier : François d’Assise et Hildegarde de Bingen : qu’apportent ces grandes figures à l’écologie par le Père Dominique Lang, auteur de Générations Laudato Si, Ed. Bayard et animateur du Blog Eglisesetecologie.

 

 

 

4 novembre : 2e soirée du Parcours Année Laudato Si’: La Bible et l’écologie

D’où sort Laudato Si ? Ses racines bibliques, par le Père François EUVÉ, jésuite, rédacteur en chef de la revue Etudes

Par Zoom entre 20 h et 21heures.

La conférence sera suivie par :

  • un temps de questions
  • le témoignage de Stéphanie TALEVIS de la maison Magis : de la finance de marché à la start-up dans l’économie circulaire : itinéraire spirituel et professionnel
  • des propositions d’engagements pour chacun, un pas en plus pour avancer sur notre propre conversion écologique
  • Inscription ici :

L’année Laudato Si’ proclamée par la pape François le 24 mai 2020, cinq ans après la parution de l’encyclique du pape François,  les Chrétiens Unis pour la Terre et les Baptisé-e-s du Grand Paris (section Ile-de-France de la CCBF) vous invitent à un parcours en 8 conférences afin  de mieux comprendre les rapports entre l’écologie et le christianisme à travers une relecture de la Bible, des Pères de l’église, des grandes figures du Moyen-Age et du XXème siècle.

Après que succès de la première conférence avec Michel Danais, les autres auront lieu via Zoom tant que la pandémie rend cette précaution nécessaire. Dès que possible elles se dérouleront à la chapelle ND Des Anges (qui jouxte le Forum 1O4, rue de Vaugirard, Paris 6e) et la dernière, festive, le 8 mai au café-atelier association le Dorothy (85bis rue de Menilmontant, Paris 2Oe).

La conversion écologique ne peut se résumer en 2 heures, c’est pourquoi nous avons choisi de vous offrir une progression logique. Ce parcours est conçu comme un tout cohérent, aussi la participation a l’ensemble des 8 soirées est recommandée.

La participation a chaque séance pourra être suivie en présentiel ou sur internet selon vos possibilités. Sur internet un « chat » (espace de conversation) permettra une interaction avec les intervenants.

Séance N°3 – Lundi 7 décembre : Quelle place pour les animaux chez les chrétiens ? De la Bible à Laudato Si’ : par le Père Robert Culat, auteur de « Méditations bibliques sur les animaux » ( L’Harmattan). Témoignage par un jeune du café associatif chrétien le Dorothy.


5 octobre lancement de Année Laudato Si’- un parcours pour connaître et s’engager

Bientôt la fin du monde, que dit la science ?

Michel Danais, ingénieur et docteur en écologie répondra a vos questions entre 20 h et 21heures.

Entre 21h et 21h30 : la conférence sera suivie chaque fois par un échange, un témoignage et une proposition d’engagement. Pour commencer, le 5 octobre, Elisabeth Flichy témoignera de comment sa conversion écologique l’a amenée a travailler dans une boutique de vrac.

2 options :

  • 68 rue de Babylone (chez Temps présent) COMPLET
  • via Zoom
    • Dans les deux cas, l’inscription est indispensable

L’année Laudato Si’ proclamée par la pape François le 24 mai 2020, cinq ans après la parution de l’encyclique du pape François,  les Chrétiens Unis pour la Terre et les Baptisé-e-s du Grand Paris (section Ile-de-France de la CCBF) vous invitent à un parcours en 8 conférences afin  de mieux comprendre les rapports entre l’écologie et le christianisme à travers une relecture de la Bible, des Pères de l’église, des grandes figures du Moyen-Age et du XXème siècle.

La première conférence aura lieu chez Temps présent (merci !), les 6 autres a la chapelle ND Des Anges (qui jouxte le Forum 1O4, rue de Vaugirard, Paris 6e) et la dernière, festive, le 8 mai au café-atelier association le Dorothy (85bis rue de Menilmontant, Paris 2Oe).

La conversion écologique ne peut se résumer en 2 heures, c’est pourquoi nous avons choisi de vous offrir une progression logique. Ce parcours est conçu comme un tout cohérent, aussi la participation a l’ensemble des 8 soirées est recommandée.

La participation a chaque séance pourra être suivie en présentiel ou sur internet selon vos possibilités. Sur internet un « chat » (espace de conversation) permettra une interaction avec les intervenants.

Séance N°2 – Mercredi 4 novembre à la Chapelle Notre Dame des Anges : D’où sort Laudato Si’ ? Les racines bibliques , par le Père François Euvé, jésuite, rédacteur en chef de la revue Etudes.

Séance N°3 – Lundi 7 décembre à la Chapelle Notre Dame des Anges : De la bible à Laudato Si’ : quelle place pour les animaux ? par le Père Robert Culat, auteur de « Méditations bibliques sur les animaux » ( L’Harmattan). Témoignage par un jeune du café associatif chrétien le Dorothy.


Saison de la création – sous Covid

Depuis mars dernier, nous vivons un moment « particulier », l’impensable est devenu réalité. Avec le changement climatique, nous nous attendions à des canicules, à des sécheresses, à des incendies, à la remontée des insectes tropicaux (paludisme)…cette pandémie a été une surprise et son installation dans la durée une donnée nouvelle.

Et pourtant, justement, cette situation exceptionnelle a éveillé beaucoup d’entre nous à l’observation de la nature (le grand peintre Hockney dit qu’il n’a jamais ainsi observé le printemps au jour le jour), les oiseaux se sont fait entendre, beaucoup d’entre nous ont appris à « cultiver leur jardin » avec une présence plus intense à leur quotidien ou se sont pris a rêver a de grands changements.

Alors comment vivre cette Saison de la création qui démarre ? Depuis 2007 avec l’appel est œcuménique et depuis 2015 l’écho a grandi avec l‘exhortation du pape François.

Le thème de l’année est JUBILE POUR LA TERRE, temps de libération et de repos. Et si nous-même et la terre nous octroyions un repos, par la lenteur et le silence de se déplacer en vélo, l’arrêt des longs voyages et des réunions multiples, la limitation du nombre de personnes rencontrées et l’attention renouvelée à la qualité de la rencontre…

Église verte propose des idées :

  1. PRIER : lors de petites célébrations, temps dans la nature, intentions dans nos célébrations régulières
  2. ECHANGER en atelier sur « où atterrir après la pandémie » inspiré des travaux du philosophe Bruno Latour
  3. RENCONTRER les investisseurs locaux solidaire pour favoriser une économie plus résiliente (CIGALES)
  4. SE MOBILISER pour abolir la dette dans les pays qu’elle étrangle déjà

VOIR LE SITE EGLISEVERTE.ORG

Le 1er septembre, un temps de prière est proposé au niveau international. Nous serons des milliers. Infos ici.

Côté Chrétiens unis pour la terre,

  • conférences climat (en Bretagne),
  • temps de prière via web,
  • participation a un remue-méninge diocésain,
  • démarrage du cycle de 8 conf’action « Le tour de la question » pour jalonner l’année Laudato Si’ en chair et en web…