Retour sur l’Assemblée Générale de Chrétiens Unis pour la Terre du 16 décembre 2021

par Chrétiens Unis pour la Terre

Comme l’année passée, notre Assemblée Générale de 2021 a dû se tenir en « distanciel », par écrans interposés. Elle fut néanmoins un bon temps d’échange et de mise en perspective stimulante de la mission de Chrétiens Unis pour la Terre.

En retraçant le chemin parcouru par notre mouvement depuis le « Jeûne pour la Terre » en 2012, à l’occasion des 20 ans du « Sommet de la Terre » de Rio, Priscille a permis aux plus nouveaux d’entre nous de mieux saisir la richesse et la portée des engagements de CUT.

L’année 2021, en particulier, malgré le contexte pandémique, a été marquée par des initiatives aussi diverses que le parcours Laudato Si’ organisé en partenariat avec les Baptisés du Grand Paris, les participations aux marches pour le climat, la publication de tribunes sur la « phobie écologique » des conférences de carême de Notre-Dame-de-Paris et l’ « appel à amplifier la conversion écologique au lendemain des marches pour le climat » initié par CUT Rennes, le lancement du groupe CUT Bergerac, et l’action avec Greenfaith contre le méga-projet pétrolier de TotalEnergies en Ouganda et Tanzanie, pour ne citer que les principales actions.

« Nous sommes une petite asso qui fait de grandes choses ! » a-t-on remarqué.

Néanmoins, avec la belle expansion des « Eglises vertes » (à laquelle CUT a fortement contribué), le développement du Mouvement Laudato Si’, de Greenfaith et de nombreuses autres initiatives des Eglises sur l’écologie, se pose la question du positionnement et de la complémentarité de CUT dans ce nouvel écosystème. Est-il même nécessaire de poursuivre nos activités maintenant que d’autres organisations, souvent plus solides que nous, ont pris le relais ? Cette interrogation fut l’objet d’un échange riche et encourageant à partir de deux questions posées à chaque participant : Quelles sont les spécificités de CUT selon vous ? Qu’est-ce qui vous motive dans ce que CUT peut apporter ?

Voici les idées fortes exprimées sur ce que représente CUT pour les uns et les autres :

– Une initiative unique en tant que mouvement chrétien, œcuménique spécialement dédié à l’écologie, et en complète indépendance.

– Un aiguillon des Eglises. Un “poil à gratter prophétique”. CUT peut mieux jouer un rôle d’interpellation qu’« Eglise verte » notamment, qui est plus institutionnelle. Avec CUT, on a une démarche plus militante, une parole plus libre. Cela donne à notre association plus de souplesse et de réactivité qu’aux grandes organisations chrétiennes. Cela permet de les stimuler comme pour les marches ou des tribunes.

– Un relais entre associations et diverses initiatives chrétiennes, nationales et internationales, notamment le Mouvement Laudato Si’.

– Une passerelle entre les Eglises et le monde, un lien essentiel avec les milieux écolos.

– Un creuset de créativité, animé par une certaine radicalité, précurseur dans les démarches proposées.

– Un repère pour d’autres associations ou diverses entités qui s’appuie sur une expérience d’une bonne 10aine d’années. D’où un certain poids au sein de l’Eglise dans la mobilisation environnementale.

– Un organe de communication, spécialement grâce à la lettre mensuelle Maison commune qui, en ce sens, joue un rôle fort utile…

En conclusion, c’est une belle description de la mission de CUT qui a une place toute particulière dans le panorama des initiatives écolo-chrétiennes qui a été dessinée. Une feuille de route qui nous conforte dans notre engagement mais qui également nous enjoint à améliorer notre organisation, à mieux savoir mettre à profit nos richesses et à renforcer notre équipe en soignant l’accueil réservé à toutes celles et ceux qui souhaitent nous rejoindre.

Alors, bienvenue à toutes les bonnes volontés !