« Jeûner pour la terre »

par chretiensunispourlaterre

JEÛNE DE SOLIDARITÉ avec RIO+20

Du 20 au 22 juin 2012

Nous, chrétiens, sommes conscients de l’impérieuse nécessité d’amorcer un virage radical face aux orientations technologistes et financières dominantes afin de nous permettre de vivre en fraternité avec tous les êtres vivants sur cette terre. Nous savons que, dans nos Églises, des démarches émergent, mais celles-ci doivent prendre à présent une ampleur adaptée à la gravité des enjeux. A l’occasion du prochain sommet pour la terre Rio+ 20, nous nous rassemblons pour jeûner, prier en soutien aux négociateurs, interpeller les cœurs et les consciences sur la nécessaire et urgente conversion que nous avons à opérer.

Nous organisons un jeûne d’interpellation et de solidarité, car nous sommes conscients qu’une conversion individuelle et collective est plus que jamais nécessaire pour répondre aux défis de la crise globale (écologique, économique, sociale, spirituelle…) que nous traversons. Cette conversion ne se fera pas sans une adhésion totale de notre être. Par le jeûne et la prière, nous souhaitons nous engager sur le chemin de cette conversion. Nous choisissons la date symbolique du 20 au 22 juin, moment où se tiendra le sommet de la terre Rio+20. Le sommet de 1992 avait apporté beaucoup d’espoir et initié des réalisations positives mais insuffisantes. Or nous constatons que la dégradation des milieux naturels s’est accélérée, notamment à cause de l’effet de serre, de l’érosion de la biodiversité, du prélèvement et du commerce des espèces, de la destruction des sols, de la pollution grandissante de l’air, de l’eau, des sols, des manipulations génétiques, des brevets sur les semences… Les conditions de vie d’une majorité de l’humanité se trouvent ainsi aggravées. Face à cette réalité, nous choisissons de ne pas détourner notre regard et d’endosser notre responsabilité, en tant qu’humain et que chrétien, et de nous élever contre cette exploitation abusive de la terre et contre sa marchandisation. Nous avons décidé de soutenir les milliers de négociateurs de Rio par la simplicité et la force de la prière, du jeûne, de la beauté et de la joie partagée. Nous sommes convaincus que des solutions économiques ou technologiques -fussent-elles vertes, ne suffiront pas et qu’une modification de nos structures et organisations est incontournable, mais cela nécessite aussi une conversion massive des consciences. Nous pensons que chacun peut contribuer à une sortie de la crise ou à une transition réussie, en décidant de s’engager sur le chemin de la conversion – tant par un réajustement de notre vision du monde que par un changement dans nos pratiques quotidiennes.

Nous jeûnons dans un esprit de solidarité avec les plus pauvres de cette terre – sans terre, sans abris, sans nourriture, sans accès à l’eau potable… afin que, par notre retrait volontaire, ceux-ci puissent accéder à l’espace qui leur revient . Par cet acte symbolique de privation de nourriture, nous manifestions notre désir profond d’aller vers plus de sobriété et de simplicité… de « peser un peu moins lourd sur la terre » et de lutter contre toutes les inégalités, notamment celles liées à la crise écologique. Nous aspirons à l’émergence d’une forme de justice écologique qui permettra à chacun sur cette planète, aujourd’hui et demain, de pouvoir assouvir ses besoins légitimes. Nous nous mobilisons également dans un esprit de fraternité avec la planète toute entière dans la conscience que tout procède d’une même source et que tout est lié dans un vaste réseau d’interdépendance. En Dieu dont tout procède, nous souhaitons entrer en communion avec tout ce qui vit. Ce n’est qu’en vivant en paix avec notre prochain, c’est-à-dire avec tous les êtres vivants qui composent la Création – humains et non humains, que l’humanité trouvera joie et émerveillement à habiter cette terre.

Nous jeûnons car nous estimons qu’il est important et urgent de s’engager –tout en évitant cependant d’aller sur place, afin de limiter nos émissions de CO2.

Nous jeûnons dans un esprit de confiance, de plénitude et de non-violence, dans l’idée que ce que nous faisons avec toute la force de notre cœur et de notre conviction portera des fruits. Nous jeûnons pour la vie, portés par la foi et l’espérance. Nous souhaitons que ces trois jours de présence soient ponctués de temps d’intériorité –prières, silence, liturgie…et de temps d’expression –conférences, ateliers artistiques, chants sacrés…. Une célébration pour la terre sera proposée de façon œcuménique et un temps pourra sera consacré au partage interreligieux (auquel des représentants de diverses traditions spirituelles) .

Nous vous invitons à nous rejoindre par le jeûne (durant un, deux ou trois jours in situ), par la prière, par la pensée ou par quelque autre forme de soutien même à distance dans vos communautés de prière respectives, lors de notre mobilisation du 20 au 22 juin prochain à Paris !

Ils nous soutiennent :

    • Olivier Abel, professeur de philosophie éthique protestant
    • Jean Bastaire, intellectuel chrétien auteur de nombreux ouvrages sur l’écologie
    •  Michel-Maxime Egger, théologien et écrivain orthodoxe
    • François Euvé, agrégé de physique, théologien, enseignant Centre Sèvres
    • Philippe Dautais, prêtre orthodoxe, Centre Ste  Croix
    • Dominique Lang, prêtre assomptionniste, scientifique et journaliste
    •  J-B Libouban, co-fondateur des Faucheurs volontaires
    •  Jean- Marie Pelt, fondateur et président de l’Institut européen d’écologie à Metz
    •  Jane Stranz, pasteure, responsable de l’œcuménisme de la Fédération protestante de France
    •  Chrétiens en Monde Rural , mouvement chrétien d’éducation populaire engagé sur l’écologie
    •  C.OR.E., organisation chrétienne pour l’écologie
    •  C.E.R.A.S. centre de recherche et d’action sociale, éditant la revue Projet
    • Chrétiens et pic de  pétrole
    • Pax Christi, mouvement international pour la paix
    •  Réseau Bible et Création, réseau de réflexion et d’échange autour de la bible et de l’écologie

     


Advertisements